Une tragédie d'amour au temps du romantisme. Henri et Charlotte Stieglitz

"aux derniers jours de l'année 1834, une jeune femme fort appréciée de la société berlinoise, charlotte stieglitz, se tua d'un coup de poignard au coeur. son mari, le poète henri stieglitz, était depuis longtemps tourmenté de troubles nerveux assez graves, et, dans un testament rédigé quelques minutes avant sa fin, charlotte expliquait sa décision tragique par l'espoir qu'une grande douleur réelle écarterait d'un malade aimé les fantômes contre lesquels sa raison se débattait en vain. véritable alceste moderne, cette victime volontaire quittait donc la vie pour éloigner son époux du sombre bord !" Thèmes : Critique Histoire Littérature

Paru en , 292 pages, Plon-Nourrit et Cie
Format/Reliure : 1 vol. in-12 broché

Prix : 25 € | Se renseigner/Nous contacter